Comment ne pas mourir de faim sur la Denali Highway

La dernière semaine a été riche en rebondissements et en côtes sur la Denali Highway. Construite dans les années 50, la Denali Highway était destinée à rejoindre des villes minières aujourd’hui disparues. Route peu fréquentée, elle suit la Alaska Range et n’est ouverte que de la mi-mai au 1er octobre.

 

En quittant Cantwell, nous nous étions ravitaillés pour les six jours à venir dans un dépanneur. C’était donc un choix de mets tous plus délicats les uns que les autres qui nous attendaient pour la semaine. En plus de nos mélanges de rice and beans, nous avions réussi à mettre la main sur un oignon et deux pommes. Cependant, de la pluie, de la neige, des vents de face et un genou qui refuse de collaborer dans les côtes nous ont considérablement ralenti et nous ont fait craindre le pire sur la Denali Highway : manquer de nourriture.

 
J’ai des problèmes de genoux depuis toujours, et même si cela ne m’a jamais empêché de pédaler, je savais avant le départ qu’il faudrait se laisser du temps pour prendre le rythme sur la route. C’est tout de même difficile de se dire qu’on a du mal à faire 50 km dans une journée alors que j’étais habituée d’en faire 120 ou de pouvoir grimper 2000 mètres sans trop de courbatures. Quoi qu’il en soit, nous avons décidé de raccourcir nos distances quotidiennes et de pédaler aussi lentement que possible dans le but de satisfaire mon genou gauche. Nous allions cependant devoir user d’ingéniosité afin de ne pas épuiser toutes nos provisions avant d’arriver à Delta Junction, prochaine ville située 350 km plus loin.

 
Nous avons donc commencé à saisir les opportunités que présentaient les quelques lodges rustiques qui se trouvaient sur notre chemin de se ravitailler. Au premier lodge, nous avons festoyé avec un cheeseburger en sac réchauffé au micro-ondes tout en regardant un diaporama de photos de chasse. Je pense que c’est là qu’est née ma nouvelle obsession pour les cheeseburgers, aliment qui ne faisait pourtant pas partie de ma vie avant. C’est aussi à ce moment que j’ai pris conscience que les griffes des grizzlys sont probablement aussi longues que ma tête. Coup de chance, il y avait vraiment beaucoup d’ours bruns dans la région! Quelque 500 mètres plus loin, alors que nous nous apprêtions à monter le campement, nous avons justement vu notre premier grizzly. Finalement, ce n’est pas des grosses taches noires dont il faut se méfier dans les bois, mais bien des ÉNORMES taches brun doré.

 
Nous avons ensuite pédalé de lodge en lodge, trouvant plus de cheeseburgers mais aussi des tartes incroyables pour nous aider à tenir la semaine. Notre régime de pas-plus-de-50-km-par-jour a porté ses fruits, et l’inflammation dans mon genou est presque entièrement disparue. Au bout de la Denali Highway, nous avons retrouvé l’asphalte et avons suivi la Richardson Highway vers le nord, accompagnés de temps à autres par le Trans-Alaska Pipeline, duquel dépend une grande partie de la richesse de l’état. Le dernier soir, nous avons atteint le Black Rapids Lodge, où nous avons pu manger (encore!), prendre une douche et même dormir à l’intérieur!

Au Black Rapids Lodge

 

Une dizaine de kilomètres avant d’atteindre Delta Junction, alors que nous filions sur le faux-plat descendant menant à la ville (et donc à la nourriture), nous avons croisé une femme qui nous faisait de grands signes au volant de sa voiture. Rien de surprenant jusque-là, car à peu près tous les chauffeurs que nous rencontrons sur la route nous saluent également. Un regard dans mon rétroviseur m’a cependant informé qu’elle avait arrêté son véhicule sur l’accotement de l’autre côté de la route. Il s’est finalement avéré qu’elle reculait à vive allure sur la highway pour venir à notre rencontre. C’est ainsi que nous avons reçu deux shakes Slim-Fast au chocolat en échange d’une prière. Dieu avait finalement entendu nos souhaits, mais juste un peu trop tard.

 
Nous sommes maintenant à Delta Junction, où nous avons finalement pu célébrer avec davantage de cheeseburgers! Nous campons au State Park, qui est un site idéal si l’on fait abstraction des hélicoptères qui se posent à côté à tout heure du jour et de l’espèce de bootcamp qui s’y déroule. Delta Junction est le point le plus au nord de notre itinéraire. Cette ville est aussi considérée comme le bout de l’Alaska Highway, mais pour nous, ce n’est que le début.

 

L’activité principale des premiers jours : s’habiller en vêtements de pluie, puis se déshabiller à cause du soleil plombant, puis se rhabiller à cause de la neige, et ainsi de suite.

 

Ça monte…

 

Caribous!

 

Les couleurs fluos sont vraiment très « mode » parmi les cyclistes en Alaska. Une journée, alors que nous roulions pourtant avec nos dossards fluos par-dessus nos imperméables noirs et nos couvre-sacoches bien jaunes sur la Denali Highway, nous avons croisé une cycliste locale qui nous a dit : « Hé bien, vous ne devez pas pouvoir rouler la nuit habillés en foncé comme ça? ». Compte tenu qu’il ne fait nuit qu’entre minuit et trois heures du matin, nous ne roulons effectivement pas quand il fait noir.

 

Campement au sommet

 

Finalement le ciel se dégage et l’on peut voir ce qui nous entoure

 

Et ça descend!

 

Pause déjeuner devant le lodge abandonné de Paxson

 

On sent encore une petite brise qui vient du glacier

 

Parfois on voit les orignaux d’un peu trop près…

 

Cet horrible moustique géant est sûrement là pour une raison…

Publicités

5 réflexions sur “Comment ne pas mourir de faim sur la Denali Highway

  1. Pingback: Suite du voyage en Alaska de « une fille un vélo » (et pleins d’autres histoires) – VElo6pEde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s